Accès au site du Département de Loire-Atlantique (Nouvelle fenêtre)

Le Tacite, un navire nantais sombre en Nouvelle-Calédonie

En 1869, l’armateur nantais Pierre Charles Grenet fait appel au constructeur de navires Émile Ollivaud pour la réalisation d’un trois-mâts barque. Le navire, qui sort des chantiers navals de Méans où travaille Ollivaud, est baptisé Tacite, a 30 mètres de long et une capacité de 257 tonneaux. Ses différents propriétaires choisissent de l’inscrire au quartier maritime de Nantes.

Le Tacite fera trois voyages avant de connaître un destin tragique en 1873 au large de Nouméa qui le laissera perdu et oublié, avant qu’une découverte ne le sorte de cet oubli en 1998 et débouche sur un dépôt original d’objets aux Archives départementales !

Redécouvrez l’histoire de ce navire dans le Liens d’archives n°8 de juin 2007 et des informations sur les recherches de l’épave sur le site du musée maritime de Nouvelle-Calédonie.

 

Liens d'archives, n°8 (page 5) :

 

Liens d'archives

Retrouvez tous les numéros de Liens d'archives, le journal des Archives de Loire-Atlantique, rubrique Découvrir / Publications.