Accès au site du Département de Loire-Atlantique (Nouvelle fenêtre)

L'aventure industrielle en Loire-Inférieure (1820-1930)

De vapeur, de fer et d’acier, l’industrialisation de la Loire-Inférieure, en marche au long du XIXe siècle, a apporté son lot de mutations techniques et géographiques, mais aussi humaines et sociales. Du 28 octobre 2008 au 3 avril 2009, les Archives départementales sont revenues sur cette histoire montrant l'essor industriel de tout un territoire.

Au début du XIXe siècle, Nantes passe du statut de ville de commerce maritime à une véritable cité industrielle. L’effet d’entraînement est fort et l’ensemble du territoire départemental, avec des rythmes différenciés, prend le train des mutations industrielles. Les secteurs traditionnels, comme la transformation du sucre ou le travail de la terre, sont touchés par la mécanisation. Les méthodes artisanales de la biscuiterie et de la conserverie connaissent un essor sans précédent par l’intégration de nombreuses innovations et de nouveaux procédés de fabrication. Des empires industriels, tels Amieux, Saupiquet ou Lefèvre-Utile, se forgent.

Dans le sillage de la grande construction navale, les forges et les usines métallurgiques se développent, les infrastructures se transforment. La Basse-Loire, de simple expression géographique, devient une vaste zone industrialisée, un continuum de cheminées d’usines, de canaux, de voies ferrées et de cathédrales d’acier.

Les hommes sont au cœur de ces transformations techniques, économiques et géographiques. Invention, innovation, adaptation sont les maîtres mots des capitaines d’industrie et des ingénieurs. De son côté, la classe ouvrière s’organise, tant par l’assistance mutuelle que par la revendication et la lutte, donnant naissance à un mouvement ouvrier dynamique et original.

-

Affiche de l'exposition "L'aventure industrielle en Loire-Inférieure"

Emprunter l’exposition itinérante

Présentation détaillée de l'exposition itinérante